Candidats IT : faites un effort !

Chers candidats, si vous ne faites pas d’effort dans votre recherche d’emploi, ne vous attendez pas à des miracles !
Beaucoup rêvent d’un grand groupe et se plaignent des SSII : « harcèlement » téléphonique, aucune considération ou elles « verrouillent le marché ». Mais pourquoi ? Tout simplement parce que la majeure partie des candidats se contente du strict minimum, c’est-à-dire mettre son CV sur Monster et attendre…

Vous l’aurez compris, j’ai décidé aujourd’hui de pousser un coup de gueule sur les méthodes utilisées par les informaticiens dans leur recherche d’emploi. Je ne vous jette pas la pierre puisque je suis aussi passé par là ! C’est vrai que la conjoncture s’y prête avec la pénurie d’ingénieurs en informatique. Mais si vous souhaitez vous faire embaucher par un client final, grande ou petite société, vous vous trompez complètement de cible en mettant votre CV sur un jobboard

RechercheSocieteIdeale

Le grand classique de discussion à la machine à café avec les collègues : « J’ai reçu 20 appels aujourd’hui après avoir mis mon CV sur Monster, et que des SSII ! »

Et oui ! Toutes les SSII sont sur Monster et autres jobboards. Après quelques années à parfaire votre parcours et vos compétences en SSII, ce n’est pas sur ce canal que vous allez toucher l’entreprise de vos rêves. Cela va être dur à accepter, pour vous, qui postulez sur les sites de recrutement en ligne depuis votre stage de fin d’étude. Tout un processus de candidature à revoir… Il est sûr que le rapport temps passé/nombre de contacts est maximisé sur ces sites. Mais la tentation de la facilité vous cache tout un pan du marché de l’emploi informatique.

Grandes entreprises ou startups, elles ne sont pas (ou peu) sur ce mode de recrutement. Pour les premières, leur renommée fait qu’elles brassent de nombreuses candidatures spontanées tout au long de l’année. Pour les secondes, mis à part l’Apec qui est gratuit, elles n’ont pas les moyens ou le temps de s’y consacrer. Bref vous l’aurez compris, il faut revoir votre stratégie et surtout s’investir ! Mais que faire et comment ?

Paersse

 

#1 Ne plus mettre son CV sur les jobboards

Ou alors précisez clairement quel type de société vous visez dans votre CV. Facile à mettre en œuvre, je ne m’y attarderai pas plus longtemps.

 

#2 Ciblez vos candidatures spontanées

C’est là que cela se complique, vous ne serez pas le seul à postuler ! Il va falloir travailler à rechercher les entreprises qui recrutent et surtout faire l’effort de personnaliser votre candidature. Par personnalisation, j’entends :

  • un CV adapté au poste et à la société en mettant en valeur les bonnes expériences et compétences
  • une lettre de motivation unique et non un modèle que vous adaptez avec 2-3 copier/coller du site carrière

Ne cherchez pas forcément l’originalité. Je garde le souvenir d’une jeune candidate, en octobre dernier lors de #rmsconf, qui a présenté à un parterre de recruteurs ses mésaventures lors de sa recherche d’emploi. Pour se démarquer, elle avait mis son CV sous forme de ruban adhésif. L’idée est louable et originale en soi. Passé l’empathie sur son parcours du combattant, la réaction ne s’est pas fait attendre en live tweet de la conférence :

LiveTweetCVScotch

 

#3 Resauter pour vous faire connaitre et être coopter

La moitié des emplois ne donne pas lieu à la diffusion d’une annonce et 25% des embauches sont des cooptations. Devant cette réalité, vous n’avez pas le choix : il vous faudra mouiller la chemise pour sortir de votre sphère professionnelle habituelle et améliorer votre personal branding.

Il y a  les réseaux sociaux comme Linkedin, Viadeo ou Twitter pour se faire un nom. Sans avoir la prétention de devenir un influenceur, vous avez la possibilité de vous vendre, pour quelques efforts au quotidien :

  • Participer aux discussions de groupes
  • Poster et diffuser du contenu de qualité sur l’un de vos domaines d’expertise
  • Se mettre en relation avec des personnes que vous ne pourriez pas rencontrer physiquement

Bien sûr, les rencontres IRL jouent un rôle prépondérant. Rien que dans l’informatique et en prenant l’exemple de Sophia Antipolis, vous avez l’embarras du choix (ce n’est pas une liste exhaustive, loin de là !) :

  • Passionné de robotique, rejoignez le PoBot
  • La gestion de projet est votre objectif, inscrivez vous au Meetup Agile Sophia
  • Vous ne jurez que par le langage Java, participez aux réunions de la Riviera JUG

Ce sera l’occasion pour vous d’étendre votre réseau de connaissance et d’approcher les meilleurs qui sont en général écoutés et reconnus dans leur entreprise. Vous avez tout à y gagner : apprendre en se faisant connaitre. Mais là encore, il faudra prendre sur votre temps personnel.

PetiFourNetworking

 

En conclusion et vous l’aurez bien compris, dans votre recherche d’emploi comme ailleurs, on n’a rien sans rien ! Une embauche dans LA société idéale à vos yeux, ça se mérite : personnalisation de la candidature, networking et cooptation. Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer !?

 

Suivez moi sur Twitter, Linkedin et Google+

Publicités

Avez vous testé les générateurs de lettre de motivation ?

Exercice redouté de tous candidats, la lettre de motivation reste encore aujourd’hui une obligation. Les emails de motivation gagnent certes du terrain (voir mon précédent article : Rédiger un email de motivation : tout un art ? ou celui de Jean-Christophe Anna : La lettre de motivation ne sert à rien), mais pour certaines entreprises la lettre est encore un élément nécessaire dans le process de recrutement.

Quel est son objectif ?
– Donner des informations qui ne figurent pas sur le CV
– Mettre en avant son intérêt pour l’entreprise et le poste
– Donner ses qualités et sa valeur ajoutée
– Montrer que l’on maitrise la langue de Molière et la mise en page Word

Et la réalité ? (forcément « un peu » exagérée)
– Aucune information supplémentaire digne d’intérêt
– Pas de personnalisation du message sur l’entreprise et le poste
– Une présentation des atouts qui ne convainc pas
– Une mise en page approximative, avec parfois 3-4 fautes d’orthographe par ligne

 

Chers candidats, soit vous prenez le temps de faire votre lettre avec le plus grand soin en la personnalisant, soit vous faites le minimum avec un générateur de lettre de motivation. Et justement, j’en ai testé quelques uns pour vous !

 

Motivator

Dernier en date sur le web, Motivator propose une interface épurée allant à l’essentiel. Au niveau des expériences, 2 postes peuvent être saisis avec les « enseignements » retenus. En ce qui concerne les qualités, le choix est succinct mais on retrouve les principales.

Motivator_Saisie

Vous recevez dans la boite mentionnée votre lettre au format Word, plus pratique à modifier et personnaliser si nécessaire.

Motivator_Lettre

Mon avis est mitigé car des informations sur les sociétés ont été cherchées sur le web mais le rendu est approximatif. Voilà tout du moins une base de départ ! A noter que le contenu est censé varier, donc n’hésitez pas à en générer plusieurs et garder la meilleure.

 

RapideCV

Sur RapideCV, la saisie des informations se fait en plusieurs étapes. Vous avez à choisir le domaine métier de votre candidature (informatique par exemple). La lettre me parait plus pertinente que Motivator, bien qu’elle ne soit pas personnalisée avec des informations sur l’entreprise.

CVRapide_Lettre

Une fois la lettre générée, vous pouvez la modifier en ligne. En fonction du secteur choisi, plusieurs formulations sont possibles.

CVRapide_Modif

 

g-langue-de-bois

Pour Langue de bois, la saisie demande un peu plus de temps car le niveau de détails est un plus poussé.

LangueBois_Saisie

Une fois la lettre générée, il n’est plus possible de revenir en arrière pour effectuer des modifications.

LangueBois_Lettre

 

Lettre2Motivation

Une petite touche d’humour avec lettre2motivation, le résultat est plutôt surprenant :

Lettre2Motivation_Lettre

Les recruteurs n’ont pas tous le sens de l’humour, à éviter donc !

 

En conclusion, rien ne remplace quelques heures passées à écrire et enjoliver votre lettre de motivation. Mais ces générateurs peuvent être d’une grande aide quand on manque d’inspiration. Si vous en avez le temps, personnalisez votre message. Bonne génération rédaction !

 

Suivez moi sur Twitter, Linkedin et Google+