Recruteur et sans décolleté !

Oui, je suis un homme et je fais du recrutement/RH en SSII ! Non, je ne me travestis pas pour attirer ou plaire aux candidats… Autant un recruteur homme ne choque pas dans beaucoup d’autres filières, autant en SSII et dans l’informatique en général cela parait… bizarre !

Tout est parti d’un échange de tweet avec Jean-Baptiste, lui aussi recruteur, suite à cet excellent billet de Ludwine : Développeuse, une histoire vraie.

Tweet

Il est vrai que mes collègues ont été choqués le jour où j’ai annoncé que je quittais le monde du développement logiciel pour les ressources humaines. Déjà que ce revirement de carrière n’est pas commun, en plus pour un homme !

Certes, les ingés n’ont pas beaucoup de femmes dans leurs équipes. Alors pour beaucoup au moment où ils mettent leur CV en « pâture sur Monster », autant avoir une jolie fille au bout.

Bref, vous l’aurez compris, beaucoup de préjugés… Pour preuve, les innombrables emails reçus commençant par « Madame » et cette petite phrase tirée de l’email d’un candidat (un peu énervé), il y a quelques mois :

Je vous invite donc à continuer à recruter des ingénieurs sensibles au décolleté ravageur d’une assistante décérébrée !

 

Alors, faut-il avoir un petit haut moulant et une longue chevelure blonde pour recruter des informaticiens ?

Et bien non : c’est mon job à plein temps et il est fait correctement (enfin j’espère !). Certes un recrutement est un travail de séduction des deux parties, mais n’exagérons pas. Sinon autant lancer tout de suite un concours de tour de poitrine chez les recruteuses ! Celle qui a le plus d’atouts fait signer le candidat ? Réduire l’ingénieur informatique a quelqu’un de facile à séduire et déstabiliser : peut être les jeunes fraichement sortis de l’école ? Mais l’informaticien est très souvent tout sauf un geek, avec une vie sociale, une femme et des enfants…

Mon job me passionne, je recrute des ingénieurs et des ingénieures sans qu’au final mon genre ait joué en quoi que ce soit… Mes candidats ont l’impression de parler d’égal à égal, que je sois un homme ou une femme, pas à quelqu’un ne comprenant rien à leur métier. Et ça, je pense que c’est le plus important !

Je ne joue pas non plus un numéro de charme aux candidates, mais peut être que je devrais finalement !?

@Jean-Baptiste et Ludwine, si je fais un T-Shirt, il sera bleu ! 🙂

 

Suivez moi sur Twitter, Linkedin et Google+

Publicités